Chargement de la page en cours... 


SALAM----- Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l’univers.


  • Parmi les hommes le plus faible est celui qui ne sait pas garder un secret; Le plus fort, celui qui maîtrise sa colère; Le plus patient, celui qui cache sa pauvreté; Le plus riche, celui qui se contente de la part que Dieu lui a faite
   
  
  Remets-toi à craindre Allah, si tu as été inconscient
Il te pourvoira ta subsistance d'où tu ne t'y attends pas
Mais comment pourrais tu craindre la pauvreté, alors qu'Il est le Pourvoyeur
Alors qu'il a certes nourrit l'oiseau et le poisson dans l'océan 
Si la nourriture s'obtenait par la force uniquement 
L'oisillon ne pourrait manger prés du vautour un instant 
Tu quittes déjà ce bas monde sans que tu en sois conscient 
Si la nuit te couvre, seras-tu encore au jour montant?
D'ailleurs combien de bien portants sont morts sans mal apparent 
Combien de malades, un moment d'éternité, survécurent pourtant 
Combien de jeunes se sont couchés puis réveillés souriants 
Et dans l'invisible, à leur insu, leur linceul se tissant 
Quand bien même un homme vivrait mille et plus de deux milles ans
Un jour ou l'autre, vers la tombe, il ira inéluctablement...
                                     --------------------
                                
Est-ce que tu m'aimes après tout
Car moi j'ai oublié tout
Ton passé je ne compte pas le réveiller
Ça me suffit que tu sois là maintenant
Tu souris et tu tiens ma main
Et mon doute en toi deviens une croyance
D'hier, ne parles jamais
Et laisse faire les yeux et les cheveux
Tes petites fautes, j'en passe
Et je transforme les épines en encens
Sans l'amour dans ses ailes
L'homme ne sera pas l'homme de maintenant




 





               
                                                                                                              
عليك بتقوى الله إن كنت غافل
                               يأتيك بالأرزاق من حيث لا تدري 
                                     فكيف تخاف الفقر والله رازق  
                        فقد رزق الطير والحوت في البحر 
                             ومن ظن أن الرزق يأتي بقوة 
                           ما أكل العصفور شيئاً مع النسر
                             تزول عن الدنيا فإنك لا تدري   
                   إذا جن عليك الليل هل تعيش إلى الفجر
                         فكم من صحيح مات من غير علة  
                       وكم من سقيم عاش حيناً من الدهر
                       وكم من فتى أمسى وأصبح ضاحكا
                    وأكفانه في الغيب تنسج وهو لا يدري 
                                      فمن عاش ألفاً وألفين
        فلابد من يوم يسير إلى القبرأتحبني بعد الذي كان 
إني أحبكِ رغم ما كانا
ماضيكِ لاأنوي إثارتَهُ
حسبي بأنكِ هاهنا الآنا
تَتَبَسَّمينَ وتُمْسِكينَ يدي
فيعود شكِّي فيكِ إيمانا
عن أمس لا تتكلمي أبدا
وتألَّقي شَعْراً وأجفانا
أخطاؤكِ الصغرى أمرُّ بها
وأُحوِّل الأشواك ريحانا
لولا المحبة في جوانحه
ما أصبح الإنسان إنسانا


12181 visiteurs