Chargement de la page en cours... 


peuples et cultures

La Femme Kabyle

LA FEMME KABYLE

La femme kabyle demeure la gardienne de la langue, des rites et des valeurs de la tradition". Makilam, auteure de "Signes et Rituels magiques des femmes kabyles", elle-même femme et kabyle à la fois, nous dévoile l'univers secret et bien gardé des femmes kabyles. Pour comprendre le rôle que joue la femme dans la société kabyle traditionnelle, il faut d'abord comprendre comment était organisée la société kabyle.

La société traditionnelle kabyle est fondée sur l'association de tous les membres de la famille au sens large : les grands-parents, les cousins germains ou lointains sont tout autant impliqués dans cette association. La dissociation des genres (homme/femme) et la séparation des tâches n'entraînent pas forcément des rapports de force entre les hommes et les femmes. C'est le Iziwi, l'entraide, qui domine chez les berbères de Kabylie. "Cette conception de la vie sociale implique la responsabilité de chaque membre de la famille et s'étend jusqu'au village .

Selon l'étude de Makilam, il apparaît que dans la société kabyle, les femmes tiennent une place privilégiée. "Elles en sont les piliers et c'est sur elles que repose l'économie familiale. Les liens de parenté sont déterminés par le clan de la mère. Le savoir et la médecine sont transmis de mère en fille", nous précise Makilam.

Et s'il est une figure féminine incontournable dans la société kabyle, c'est celle de la Sage, la femme âgée du clan, appelée "Tamghrart" : la vieille, tout simplement ! "La vieille" dirige les activités des femmes du clan, est présente lors des grands événements du clan, tels les mariages ou les naissances, et ouvre les cérémonies. Elle est souvent consultée par les plus jeunes pour ses sages conseils.

 


RETOUR